Pilule adepal : indications, posologie et effets secondaires

Adepal est un contraceptif hormonal oral qui se présente sous la forme d'un comprimé enrobé. Il est conçu afin d'être utilisé pour éviter une grossesse.

Chaque comprimé de Adepal contient deux hormones féminines qui sont différentes en petite quantité : le lévonorgestrel et l'éthinylestradiol. Voici tout ce que vous devez savoir à propos de ce contraceptif réservé aux femmes.

Indications

La pilule Adepal est dite biphasique parce qu’il existe deux types de comprimés dans les plaquettes, ; les deux sont alternés et ne comportent pas des doses identiques de substances actives. Ce sont :

  • l'éthinylestradiol, un dérivé synthétique de l'estradiol.
  • le lévonorgestrel, un progestatif.

De facon concrète, les pilules contraceptives agissent de la même manière. En premier lieu, elles empêchent l'ovulation du cycle normal, puis, elles rendent l'utérus imperméable au spermatozoïde. Pour finir, ils empêchent la nidation de l'embryon sur la muqueuse utérine.

Contre-indications

Il est évident qu'une personne qui est allergique ou non-tolérant aux deux agents actifs de la pilule Adepal cités plus haut, ne pourra pas suivre le traitement contraceptif. Il existe aussi des cas où le patient peut être intolérant aux excipients présents dans la pilule (le gluten par exemple). Enfin, il est tout à fait naturel qu'une femme enceinte ou qui est susceptible de l'être ne doit pas prendre ces pilules.

Il est vivement déconseillé de prendre ce type de pilule si on est sujet à des lésions cardiaques, à des problèmes d'arythmie ou si l'on se trouve en excès de cholestérol. La prise des pilules dans ce cas, peut devenir un facteur de risque pour les gens assujettis à ces problèmes.
Pour une personne qui fume ou qui est âgée de plus de 35 ans, d'autres types de traitement sont préconisés. Car le tabagisme augmente inévitablement les risques d'accidents thromboemboliques que présente déjà la pilule Adepal.

Posologie

Les pilules se prennent pendant une période de 21 ou 24 jours, selon les cycles de la patiente. La personne devra prendre un comprimé par jour, avec le strict ordre suivant : 7 comprimés blancs et ensuite, quatorze comprimés rose-orangé. Il faut noter que les comprimés blancs comportent une dose moins importante que ceux rose-orangé. Après les 21 ou 24 jours consécutifs, une suspension de 7 jours doit être observée entre chaque plaquette. Cet arrêt entraîne une hémorragie de privation qui commence quelques jours après la fin d'une plaquette. Toutefois, cette hémorragie peut continuer jusqu'aux premières pilules de la plaquette suivante.

En cas d'oubli, notamment si le décalage se compte en heures, c'est-à-dire inférieur à douze heures, cela n'a absolument aucun effet sur l'efficacité du traitement. Néanmoins, d'une manière générale, pour les oublis durant des jours, la règle des 7 jours doit être de rigueur. Il est recommandé à la femme de prendre le dernier comprimé non-avalé, au moment où elle s'en souvient. En plus, il est conseillé d'utiliser un moyen de contraception supplémentaire, pendant la semaine qui suit ; et la femme devra prendre ses comprimés en suivant les horaires habituels sans rien changer.

Effets secondaires

Dans la plupart des cas, on peut relever des douleurs au niveau des organes de reproduction, ou éventuellement des changements par rapport aux sécrétions vaginales. Parmi les effets indésirables qui sont plus ou moins fréquents de la pilule Adepal, on peut citer la vaginite ou la candidose vaginale, ou des affections du système nerveux tels que l'étourdissement. Ainsi parfois, l'humeur ou la libido de la patiente peuvent être modifiés, dans des cas rares une dépression peut s'engendrer. Il est également fréquent de voir des gastro-intestinaux comme des nausées, des vomissements, ou des douleurs abdominales. Enfin, dans certains cas de figure, on peut noter une modification du poids chez la patiente.

Par ailleurs, du fait que les pilules contiennent de l'oestrogène et de la progestérone synthétique, il existe des risques plus ou moins élevés d'accidents cardio-vasculaires par formation de caillot ou par obstruction d'une artère. On a aussi les accidents thromboemboliques qui peuvent se présenter, même si normalement il y a toujours un risque sans pilule, la prise de pilule l'augmente quand même.

Related Post