Maladie intercurrente : c’est quoi ?

Certains diagnostics peuvent s’avérer être difficiles en mettant les médecins sur de fausses pistes et les poussant à faire de fausses conclusions. En effet, certaines maladies peuvent avoir des symptômes identiques et certains symptômes réfèrent à deux ou plusieurs maladies. Dans la plupart des cas, cette multiplicité de symptômes est due à une maladie intercurrente qui rend le diagnostic plus difficile et la cure plus lente et complexe.

Qu’est-ce qu’une maladie intercurrente ? Quelles sont les causes possibles et est-ce facilement guérissable ?

Qu’est-ce qu’une maladie intercurrente ?

Dans son sens primaire, quelque chose d’intercurrent est quelque chose qui s’ajoute à quelque chose de déjà existant. Médicalement, une maladie intercurrente est une maladie qui survient alors qu’une autre maladie est déjà présente. La deuxième maladie dite intercurrente vient aggraver la première ou s’y ajouter.

Comment cela arrive-t-il ?

Une maladie intercurrente survient suite à deux situations. Soit la première pathologie n’est pas bien guérie ce qui crée un terrain favorable pour la complication des symptômes et donc l’installation d’une maladie intercurrente. Pour illustrer ce premier cas, nous pouvons citer l’exemple d’une grippe virale qui peut se transformer en une bronchite si elle n’est pas bien guérie ou si le traitement n’a pas fait effet. La fragilisation du système respiratoire causée par le virus de la grippe crée un terrain favorable pour l’installation d’une infection respiratoire, d’où la présence d’une bronchite.

Le deuxième cas de figure est celui d’une deuxième maladie qui s’additionne à la première, ce qui en fait deux pathologies séparées à guérir dans le même organisme. Une infection urinaire et un calcul rénal peuvent avoir les mêmes premiers symptômes – à savoir, une urine chaude, une douleur rénale, etc.Ces deux pathologies sont certes séparées, mais présentent des symptômes quasi identiques. Dans ce genre de situations, il est difficile de faire deux diagnostics.

Est-ce grave ?

Une maladie intercurrente peut être grave si ses symptômes viennent s’additionner aux symptômes de la première maladie. Le diagnostic devient alors difficile et les maladies deviennent méconnaissables. Par conséquent, la guérison prend plus de temps puisqu’il faudra essayer divers traitements jusqu’à trouver le ou les bon(s). Il faut faire attention à ne pas laisser traîner la maladie de base et favoriser les complications.

Comment guérir une maladie intercurrente ?

Pour guérir une maladie intercurrente, il faut d’abord identifier la pathologie de base. Une fois fait, il faut commencer par guérir la première maladie. Si la maladie intercurrente est une complication de la première, le même traitement atténuera l’ensemble des symptômes. Si les maladies sont totalement séparées, chacune des deux doit être traitée à part.

Pensez aussi à privilégier les spécialistes si vous sentez qu’un premier traitement n’est pas efficace. Les généralistes vous donnent un avis global sur l’état de votre santé, mais plus le diagnostic est précis, plus la probabilité de fonctionnement du traitement est haute.

Related Post