La théorie des anciens astronautes : que faut-il en penser ?

L’univers est indéfiniment vaste. Notre soleil est l'un des 100milliards d'étoiles de notre galaxie. Notre galaxie est l'une des nombreuses galaxies qui peuplent l'univers. Selon de nombreuses théories, il serait impensable de prétendre que nous sommes la seule espèce vivante dans cette immensité. Toutes ses spéculations ont donné vie à la théorie des anciens astronautes qui a fait son bout de chemin et qui jusqu’à l’heure d’aujourd’hui continue d’alimenter les débats dans de nombreux cercles scientifiques. Quels sont les fondamentaux de cette théorie ?

Les aliens, origine de l’espèce humaine ?

Depuis quelques décennies, des écrits d'un certain nombre de chercheurs selon lesquelles la race humaine a été conçue ou créée par un groupe d'êtres extraterrestres ne cessent de prendre de l’ampleur. Connue sous le nom de Théorie des Anciens Astronautes, de nombreuses personnes sont amenées à croire que des extraterrestres ont visité la terre dans le passé avec un programme bien établi. Ces êtres surnaturels se seraient même accouplés avec des femmes humaines pour créer des lignées mixtes, ou auraient créé les humains par des expériences biogénétiques.

La théorie des astronautes anciens s'appuie sur deux concepts cosmologiques valables : la réalité de l'immensité de l'espace et du temps ; et la possibilité de civilisations avancées quelque part dans le cosmos. Étant donné que l'échelle de l'univers observable est immense et que le télescope Kepler suggère qu'il pourrait y avoir des milliards de planètes dans la Voie lactée, il y a presque certainement de la vie ailleurs dans le cosmos, peut-être même des civilisations intelligentes.

Évidences physiques et hypothèses basées sur la théorie des anciens astronautes

Selon des théoriciens des anciens astronautes, dont la plupart font des recherches sur le sujet depuis des décennies, des extraterrestres possédant des connaissances supérieures en sciences et en ingénierie sont arrivés sur Terre il y a des milliers d'années, partageant leur expertise avec les premières civilisations et modifiant à jamais le cours de l'histoire humaine. En 1968 également, le chercheur et auteur suisse Erich von DŠniken publie «les Chars des dieux», qui devient immédiatement un best-seller. Il y avance l'hypothèse que les technologies et les religions de nombreuses civilisations anciennes leur ont été données par des voyageurs de l'espace qui ont été accueillis comme des dieux. Il est considéré par beaucoup comme le père de la théorie des extraterrestres anciens, également connue sous le nom de la théorie des astronautes anciens. Il a écrit de nombreux autres livres et est apparu dans les médias présentant des preuves physiques de ses théories.

Selon les théories de von DŠniken, ces extraterrestres ne permettaient pas aux humains de les voir, seulement leurs symboles (idoles), suggérant que leur apparence était effrayante ; cependant, les humains étaient parfois autorisés à voir leurs émissaires, par exemple, les «génies» et les «anges». Ils n'autorisaient pas non plus les humains à s'approcher d'eux, à l'exception des prêtres qui s'étaient purifiés, s'étaient couverts et avaient répandu un germicide, ce qui suggère leur susceptibilité aux maladies terrestres. Ils se déplaçaient apparemment autour de la Terre dans des engins spatiaux utilisant du carburant chimique et n'atterrissaient que sur les sommets des montagnes ou d'autres affleurements rocheux, ce qui réduisait la poussière et assurait une protection physique contre les humains et le contrôle des maladies. Les premiers sites avaient une grotte sous le rocher qui protégeait les prêtres pendant les allées et venues des engins spatiaux.

Plus tard, ils auraient construit, ou fourni aux humains des outils pour construire, des structures cyclopéennes, d'immenses plates-formes et pyramides cérémonielles en terre, en briques cuites ou en pierre, qui auraient servi de repères et d'aires d'atterrissage pour leurs vaisseaux et d'alimentation. Comme ils avaient peu de défense contre les bactéries terrestres, ils auraient développé des méthodes pour se nourrir avec les vapeurs émanant des aliments et des boissons que les humains leur fournissaient et brûlaient. La nourriture et la boisson étaient fournies par la coutume du sacrifice, la combustion de la viande et du sang des animaux, et parfois des humains, que les extraterrestres exigeaient. Ces sites cérémoniels et d'alimentation se trouvaient partout dans le monde, la plupart près de l'équateur actuel ou près d'équateurs antérieurs décalés par rapport aux pôles. Ils auraient enseigné aux humains, l’agriculture, l'astronomie, l'ingénierie et ont fourni les premières lois avant de disparaître du devant de l’humanité.

Des monuments tels que les géants de l’île de Pâques et les pyramides égyptiennes qui jusque-là demeurent des mystères inexpliqués viennent étayer ces théories.

Related Post