chalazion oeil : causes, symptômes et traitement

Encore connu sous le vocable d’hordéole interne, le chalazion œil est une inflammation glandulaire que l’on observe au niveau de la paupière. Cette inflammation se présente sous la forme d’une minuscule boule logée sous la peau. Même s’il n’est pas contagieux, le chalazion peut rapidement devenir douloureux et encombrant. Dans cet article, vous allez découvrir tout ce qu’il faut sur cette affection oculaire.

Ce qu’il faut savoir sur le chalazion et ses causes

La principale cause d’un chalazion est tout simplement l’engorgement d’une ou de plusieurs glandes de la paupière. Pour être plus précis, il s’agit de l’enkystement de la glande de Meibomius que l’on retrouve dans l’épiderme des paupières. Mais, comment ces glandes de Meibomius peuvent-elles entraîner le chalazion ?

En effet, les glandes ont le rôle de lubrifier l’œil via la sécrétion d’une substance grasse qui se mélange aux larmes. Cependant, il peut arriver que le canal d’excrétion qui conduit les glandes soit bouché. Cela est généralement dû à un sébum volumineux qui a du mal à sortir du canal d’excrétion. De l’autre côté, les glandes bouchées se gonflent, se surinfectent et laissent apparaître une boule au niveau de la paupière : on parle du chalazion.

Ce qu’il faut savoir sur le chalazion et ses symptômes

Tout le monde peut être sujet à une affection oculaire comme le chalazion. Toutefois, le constat a été établi que les enfants y sont plus sensibles. Il faut avouer qu’il est assez difficile de reconnaître un chalazion au début. Tout d’abord, il se présente avec une douleur au niveau de la paupière. Ensuite, le sujet sentira la formation d’une petite boule dans l’épiderme de la paupière. En cas d’infection, la petite boule aura tendance à devenir chaude et rouge. Cela peut devenir un handicap pour le sujet qui sentira des douleurs chroniques.

Par ailleurs, il est important de savoir qu’on retrouve facilement cette affection sur certaines personnes. À titre illustratif, les personnes sujettes à une acné rosacée, à une pathologie auto-immune et à la sécheresse oculaire ont plus de risque d’être touchées par cette affection.

Ce qu’il faut savoir sur le chalazion et son traitement

Vous pouvez traiter le chalazion de deux différentes manières : le traitement à la maison et le traitement médical. Mais bien avant, il est nécessaire de se rendre chez un ophtalmologue ou un médecin qui confirmera le diagnostic. De plus, la consultation est importante surtout quand le chalazion dure plus de 5 jours. Une fois le diagnostic fait, vous pouvez facilement opter pour le traitement à la maison.

Cette méthode va se résumer à déboucher le canal d’excrétion des glandes. Et pour cela, il vous faudra un traitement optimal sur la paupière touchée au moins quatre fois par jour. En premier lieu, il vous suffira d’utiliser des compresses chaudes qui seront appliquées sur la partie concernée. Cette opération peut durer entre 15 et 20 minutes. L’objectif ici est de ramollir la petite boule afin de la liquéfier. Enfin, n’oubliez pas d’adopter une bonne hygiène tous les jours afin d’éviter une nouvelle apparition de cette affection. Vous pouvez par exemple prendre l’habitude de changer les draps de votre lit de façon régulière.

En ce qui concerne le traitement médical, il s’agit de l’utilisation des pommades conçues avec de la cortisone ou encore l’application des collyres ophtalmiques. Toutefois, il peut arriver que tous les traitements n’offrent pas des résultats satisfaisants. Dans ce genre de situation, une intervention chirurgicale devient obligatoire. Elle va consister à inciser la paupière afin d’y extraire le sébum. Cette dernière solution peut toutefois être évitée en prévenant le chalazion avec une hygiène rigoureuse.

Related Post